Ce jeudi 19 mars 2015 à l’Hôtel Invest, le Guichet Unique de Création d’Entreprise a procédé, au cours d’une grande cérémonie organisée par le Fonds National de la Microfinance (FNM), à la remise des documents officiels de création de leurs entreprises, à 36 jeunes nouveaux entrepreneurs.

Trois membres du Gouvernement ont personnellement pris part à cette manifestation : le Ministre de l’Economie Nationale, le Ministre de la Jeunesse et Sports et le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, tandis que le Ministre des Finances était représenté par le Secrétaire Général de son ministère.

Dans chaque farde remise aux nouveaux créateurs des richesses réelles et des emplois, on pouvait compter les documents suivants : le registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM), les statuts notariés, le numéro de l’identification nationale, le numéro Impôt, l’autorisation d’ouverture de l’établissement, le numéro d’affiliation à la sécurité sociale, le numéro d’immatriculation à l’Institut National de Préparation Professionnelle, l’accusé de réception du Ministère de l’Environnement de la déclaration d’installation classée ou de la demande du permis d’exploitation.

L’accomplissement de toutes ces formalités au Guichet Unique de Création d’Entreprise a été réalisé dans le délai de 3 jours, avec un coût global de l’équivalent en Francs congolais de 120 dollars américains.

Le Fonds National de la Microfinance est un établissement public à caractère financier dont les missions consistent notamment à fournir les services de la microfinance aux pauvres actifs, fournir l’éducation financière, développer les capacités en gestion de la micro-entreprise associative des jeunes et développer les aptitudes et compétences de gestion des femmes, de micro-entrepreneur et des petits exploitants agricoles.

Parmi ses objectifs, il y a lieu de mentionner :

-  contribuer à l’inclusion financière sociale des pauvres actifs ;
-  développer la culture d’épargne et de crédit ;
-  faciliter l’accès aux services financiers adaptés aux besoins des populations vulnérables de façon pérenne ;
-  mettre en place des mécanismes d’accompagnement et de sécurisation des opérations.

Dans son mot de circonstance, le Directeur Général du Guichet Unique de Création d’Entreprise, le Prof. AMISI HERADY, a félicité les jeunes entrepreneurs pour leurs initiatives, celles-ci permettant leur propre autonomisation sociale et économique et leur contribution à l’économie nationale. Il a également invité de milliers d’autres jeunes Congolais à suivre cet exemple en devenant de véritables agents de développement, créateurs et non quémandeurs d’emplois. Il n’a pas manqué de féliciter les hautes autorités du pays pour leur vision et actions d’encouragement et de facilitation des initiatives privées.
Le Guichet Unique de Création d’Entreprise

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo est résolument engagé dans la dynamique des réformes profondes et multisectorielles destinées à améliorer en continu le climat des affaires au pays. Parmi les réformes fondamentales déjà opérationnelles figurent la mise en place du Guichet Unique de Création d’Entreprise. Il s’agit d’un service public conçu comme un centre unique d’accomplissement rapide et aisé des formalités de création d’une entreprise. Grâce à ce service étatique, celui qui veut créer une entreprise (société ou établissement) n’a plus qu’un seul service à contacter pour avoir tous les documents requis : le Guichet Unique de création d’Entreprise. Toutes les formalités sont accomplies avec célérité, dans un délai maximum de trois jours, et avec un coût global de 120 USD pour une société et USD pour une personne physique ou établissement. C’est donc là le reflet de la nouvelle image de la RD Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *